Les victimes militaires

Nombreux sont les enfants de PIHEM qui sont morts pour défendre la Patrie.
Parmi ceux dont le nom ne figure pas sur la mémorial et dont l’acte de décÚs a été transcrit sur les registres d’état civil de la commune, nous avons pu relever:

Prudent ANSEL, fusilier au 60° de ligne,2° Compagnie, 4° Bataillon, né à PIHEM le 27 ventÎse an 13 de la République, décédé à GIVET le 15 mai 1826.
(A noter que Prudent ANSEL était parti au régiment sous un faux état civil à la place de son frÚre Aimable, Amand ANSEL)

Lucien MEQUIGNON, chasseur à la 2° Compagnie du 3° Bataillon du 15° régiment d’infanterie légÚre, né à PIHEM le 7 janvier 1826, décédé à ORAN le ° octobre 1846.

Delphin Joseph JOVENIN, sergent à la 1° Compagnie du 3° Bataillon du 71° régiment d’infanterie, né à PIHEM le 16 juin 1819, décédé à Lyon le 22 août 1852.

Henri Adolphe CARON, sapeur à la 2) Compagnie du génie de la garde impériale décédé à l’hÎpital militaire de BRESCIA la 9 juillet 1859.

Juste DELATTRE, soldat au 20° escadron du train des équipages né à PIHEM le 10 novembre 1860, décédé à HANOÏ ( TONKIN) le 16 juillet 1884.


Une page extraite du livret militaire du 2° Classe FAUCON Adolphe Constant incorporé le 15 septembre 1890 au 110° Régiment d’Infanterie sous le matricule 2189

bv000002


Le certificat de bonne conduite obtenu par le même FAUCON Adolphe Constant à sa démobilisation en 1893 à Dunkerque

bv000001